X

Dear clients! Important Notice!

We have temporarily suspended direct customer service of the company due to falling international indices. The unstable situation in the international currency market and stock exchanges forces us to take measures to ensure the safety of our clients' funds. Transactions during the trading of stocks, currencies and commodities are opened and closed with huge losses. Unfortunately, at the moment we cannot provide you with leverage and comfortable trading conditions. Positions are extremely volatile now, so trading can cause a lot of financial damage to clients. In this regard we advise you to close all your trades and do not open new ones. Your funds remain in your personal account complete safe. You will be able to trade when the situation stabilizes.\nThis measure is forced and is aimed solely at saving the customers funds. We are waiting markets and the political situation in the region stabilizes. We apologize for our support team is currently extremely overwhelmed. We will try to respond as quickly as possible and provide all the necessary information for each request. Stay tuned for updated information. Thank you! Emergency support email - [email protected]

iTrade logo

Les conséquences de la deuxième vague de coronavirus de l'UE

28 Juillet 2020

Les conséquences de la deuxième vague de coronavirus de l'UE

Après les récentes déclarations de l'oms sur le nombre de personnes infectées par le coronavirus, l'Union Européenne a commencé activement à préparer pour la deuxième vague de la pandémie. Donc, il y a une énorme possibilité qu'ils se ré-restrictions imposées.

 

Dans le célèbre journal The Guardian a écrit - “l'Europe se prépare à une deuxième vague de coronavirus. Constante de la nouvelle flambée de la maladie, de la rendre de plus en plus réelle perspective de re-imposition de mesures restrictives. Et tout cela dans une situation où des millions de gens sont partis en vacances et les voyages à travers l'Europe.”

 

Si dans un délai de dix jours, la situation n'est pas stabiliziruemost, les gens vont de nouveau faire face à des restrictions dans la vie publique et de l'infrastructure. Pour la première fois sur de telles mesures, a déclaré à l'Espagne. Les autorités espagnoles font valoir que, depuis quelques semaines, le nombre de personnes infectées a atteint huit mille, et ce n'est que la moitié des cas.

 

Le Président du gouvernement de la Catalogne Kim Torr indique - “maintenant en avance de 10 jours critiques de l'été, et pendant ce temps nous allons voir si nous sommes en mesure de faire face avec la situation de la solidarité et de la coopération et des efforts collectifs. Mais la situation est critique, et si nous échouons, nous devons revenir en arrière (pour les restrictions)”. En outre, la Torre de noter que vous devez vous limiter à partir du soir événements sociaux, comme c'est l'une des raisons de la croissance du infectés COVID-19.

 

En Allemagne, la tête du Ministère de la santé Jens span exprimé la demande que tous les citoyens qui ont visité les pays avec une situation défavorable sont obligés de passer les tests pour le coronavirus. La plupart des touristes de tous les sont à risque, la création d'une nouvelle chaîne de propagation de la maladie.

 

En France, le Ministère de la santé responsables affirment que le groupe risque des jeunes parce qu'ils sont les plus actifs de l'activité sociale, constamment kommunitsiruya les uns avec les autres. Appelant les gens à adhérer à un mode de masque, l'utilisation d'antiseptiques, de garder vos distances et de se laver soigneusement les mains.

 

Le gouvernement grec encourage ses citoyens à porter des masques dans tous les espaces fermés, en particulier lorsque de mettre une distance de sécurité n'est pas possible. En Grèce, comme dans d'autres pays, le nombre de cas augmente de façon exponentielle. Porte-parole du gouvernement Stelios Petsas a également noté que la fréquentation des églises dans les masques seront nécessaires dans un avenir proche. Maintenant, les mesures restrictives s'appliquent uniquement au transport public, pour violation des règles, la pénalité sera de 150 EUR.