X

Dear clients! Important Notice!

We have temporarily suspended direct customer service of the company due to falling international indices. The unstable situation in the international currency market and stock exchanges forces us to take measures to ensure the safety of our clients' funds. Transactions during the trading of stocks, currencies and commodities are opened and closed with huge losses. Unfortunately, at the moment we cannot provide you with leverage and comfortable trading conditions. Positions are extremely volatile now, so trading can cause a lot of financial damage to clients. In this regard we advise you to close all your trades and do not open new ones. Your funds remain in your personal account complete safe. You will be able to trade when the situation stabilizes.\nThis measure is forced and is aimed solely at saving the customers funds. We are waiting markets and the political situation in the region stabilizes. We apologize for our support team is currently extremely overwhelmed. We will try to respond as quickly as possible and provide all the necessary information for each request. Stay tuned for updated information. Thank you! Emergency support email - [email protected]

iTrade logo

Les conséquences de la “lundi Noir” de l'économie russe

10 Mars 2020

Les conséquences de la “lundi Noir” de l'économie russe

La fédération de russie indice RTS a chuté de 15% à l'ouverture de Mosuri mardi. Le pétrole brut reste le principal produit d'exportation du pays, cependant, cela n'exclut pas le fait que l'indice RTS est toujours fortement influencée par les performances de l'huile. Le prix de l'or noir pourrait s'effondrer le lundi, mais en raison de la prolongation de l'état de vacances le 8 Mars, la perte n'est que de ont diminué de 11,9%.

 

Selon des analystes, le mouvement a été un réflexe, puisque la plupart des plus importants noms dans l'index consultez le secteur pétrolier et gazier qui ne sont qu'indirectement influencée par les grandes entreprises. Il n'y a donc rien de surprenant dans le fait que les indicateurs de “Rosneft”, “LUKOIL” et “Tatneft” ont diminué de 13,5% -16%, en raison toujours été le cas que d'une baisse des prix du pétrole brut moyen pour eux de petits flux de trésorerie. En outre, la propriété de l'etat, qui touchent généralement les estimations dans de tels cas, au contraire, agit comme un soutien, de réduire le risque de l'extrême événements de crédit.

 

Les investisseurs de porter un intérêt particulier dans le contexte de “Gazprom”. Le plus grand producteur mondial de gaz est directement dépendante de ses exportations vers l'Europe, cependant, Européenne la demande de gaz pour un enregistrement rapide a diminué pour la deuxième consécutive un record de chaleur en hiver. Dans le même temps, la situation a été compliquée par la situation de la Chine à cause de coronavirus dans le premier couple de mois, à la demande de gaz en Chine a diminué.

 

À ce stade, Gazprom n'est pas pressé de révéler la formule de tarification pour le gaz, qui est fourni par le nouveau gazoduc vers le Nord-Est de la Chine. Les Experts suggèrent que si la Chine refuse de GNL, il permettra également d'utiliser toute la flexibilité dans le marché pour réduire le prix qu'il paie pour le géant russe du gaz. Cette situation est la “Gosprom” est à portée de main que l'entreprise va obtenir un peu de temps pour fermer les dettes qui ont été accumulés au cours de la construction de l'oléoduc.

 

En outre, les investisseurs sont confus par le fait que les actions de “Gazprom” est axée sur le marché intérieur. Aujourd'hui, 10.0.20 actions a fortement chuté en raison de la forte chute de la monnaie russe a montré un dix mois bas. Le rouble mardi touché un plus bas à partir de Mars 2016 à son niveau le plus bas de 72.79 au dollar AMÉRICAIN. Les trois principales chaînes de supermarché: “l'Aimant”, “Bande” et “rond-point” a baissé de 8,4% de 11,5%.

 

La dernière fois que le rouble a chuté en 2016 — comme par hasard, lorsque l'Arabie Saoudite dernier a lancé une guerre des prix du pétrole. De telles attaques de faiblesse habituellement ne dure qu'aussi longtemps que les principaux pays exportateurs de pétrole ne sont pas retournés au principe de la gestion des prix.